Bienvenue sur le site internet présentant 

LE CHATEAU DE BELLEVUE (A MEUDON)




Venez découvrir le château disparu ayant appartenu à Mme de Pompadour, à Louis XV, puis à Mesdames, tantes de Louis XVI. 
 
 
 


BRIMBORION ET LA SEINE



Essai de restitution virtuelle de Brimborion et de Bellevue.
Réalisation de l'auteur et d'Hervé Grégoire, 12 mars 2012, tous droits réservés.

Depuis l'île Seguin, voici la vue que nous avions de Brimborion, petit bâtiment situé aux pieds de la coline de Bellevue. Les bâtiments paraissent alors de taille assez semblable, bien que le château soit bien plus imposant. Notez les jeux de courbes des allées qui relient les deux édifices.










"Autre vue du Château de Belle-Vue"
Gravure de Jacques Rigaud (?)

Voici la vision que l'on avait de l'autre côté de la Seine.
Le château de Bellevue est posé sur sa terrasse monumentale.
A ses pieds, près de la Seine, le pavillon de Brimborion.
Près de lui se distinguent des berceaux de treillages.



Comparez cette gravure avec la restitution virtuelle ci-dessus
et voyez toutes les différences, ainsi que les erreurs et schématisations du graveur.









Le Brimborion


Elévation du pavillon de Brimborion.
Dessin cité par Paul Biver, 1933.

Ce très beau dessin nous conserve l'élévation exacte de Brimborion.
Rappelons qu'un "brimborion" est une petite chose de peu d'importance.








Les bords de la Seine : l'île Seguin et le Brimborion.
Musée de l'Ile-de-France, Sceaux, côte CP 325. Insertion du 16 décembre 2011.

Cette carte postale reproduit une photographie ancienne
sur laquelle se peut distinguer le pavillon de Brimborion, au centre de l'image.

La toiture élevée de l'élévation a bien été réalisée de cette manière.


 








L'école de jeunes filles

L'école de jeunes filles
devenue propriété du Baron Bacler d'Albe
Et actuel collège Arménien Samuel Moorat




Photographie du collège Samuel Moorat.
 
 
Face à la Seine et au pied de la colline de Brimborion, s'élève cette grande demeure de deux étages. La façade donnant sur le jardin est percée de nombreuses fenêtres, remarquables par leurs arcs en plein cintre. Appartenant au XVIIIe siècle à la marquise de Pompadour, qui y crée une école de jeunes filles, la propriété est ensuite modifiée entre 1816 et 1824, pour le créateur des sciences géographiques, le baron Baclère d'Albe. Celui-ci est le plus proche conseiller militaire de Napoléon Ier, et il est mort dans sa résidence en 1824. Occupé en 1898 par un foyer de convalescence de soldats des colonies, le domaine est devenu aujourd'hui le collège arménien Samuel-Moorat.

Cette maison est l'un des derniers exemples des maisons de plaisance des bords de Seine de son époque
.


 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement